L'entraîneur de Gand ne digère pas le fait de devoir jouer en temps de Covid. "Aucun variant n'a contaminé autant que celui-ci", pointe-t-il en s'en prenant à la Pro League, à la Commission du calendrier et à Eleven Sports, détenteur des droits télévisés. Vanhaezebrouck reproche notamment à ces derniers d'imposer des matches "à 14h, uniquement pour l'argent".

Ce qui a fait réagir Jan Mosselmans, rédacteur en chef de la chaîne. "C'est vraiment étonnant d'entendre de tels propos venant de Hein Vanhaezebrouck, qui est pourtant quelqu'un d'intelligent, alors qu'il n'a visiblement pas conscience de toutes les contraintes liées au calendrier", explique-t-il.

"J'aimerais remettre les choses dans leur contexte. Il y a d'abord eu le report de Courtrai-Antwerp, fin décembre, qui a poussé la Pro League à réfléchir à un nouveau protocole concernant le report des matches pour cause de Covid. Ce protocole a été mis à l'agenda de l'Assemblée Générale de lundi dernier, au cours duquel il fut également question de reporter collectivement les deux premières journées de championnat qui suivaient la trêve hivernale" raconte Jan Mosselmans. "Comme c'est souvent le cas dans ce contexte, la Pro League a demandé l'avis d'Eleven. Nous avons reconnu que c'était compliqué d'envisager une période de près d'un mois sans le moindre match mais nous avons aussi dit que nous n'étions pas contre des reports si la situation sanitaire l'imposait et si les clubs souhaitaient alors opter pour un report collectif afin que tous les matches des 22e et 23e journées se jouent à la même date, ultérieurement, avec du public dans les stades."

L'Assemblée Générale n'a pas débouché sur une majorité et les journées de championnat ont donc été maintenues. Au grand dam de Vanhaezebrouck.

Mais quid des "slots" qui concernent les après-midi de semaine ? Là aussi, Eleven souhaite rétablir la vérité: "Tout d'abord, l'idée ne vient pas de nous mais du manager du calendrier (Niels Van Brantegem, NdlR) pour la simple et bonne raison... qu'il n'a pas le choix. Car quand on joue en semaine, on fait face aux Coupes d'Europe. Or, l'UEFA interdit de jouer en même temps que les matches européens qui débutent dès 18h45. Les seuls slots disponibles sont donc à 15h (et pas 14h comme évoqué par Hein Vanhaezebrouck) et 17h."


Eleven avait tourné le dos au slot du lundi soir

"De manière générale, nous reprocher de programmer les matches uniquement en fonction de l'argent est difficile à entendre", reprend Jan Mosselmans. "Pour rappel, lors de l'appel d'offre de la Pro League, il était question de jouer des matches le lundi soir pour que chaque match possède son propre slot. Ce que nous avons refusé de mettre en place après concertation avec les clubs et les supporters. C'est pourquoi il y a souvent deux matches simultanés le samedi à 18h30."