L'accès à l'Europa League, moins prestigieuse que sa grande soeur aux oreilles décollées, est en revanche plus à la portée des clubs belges. Après le Standard, vainqueur 0-2 au FC Minsk en match de barrage aller jeudi, Genk s'est ainsi à son tour imposé sur le même score à Hafnarfjördur, champion d'Islande, deux heures plus tard.

Le vainqueur de la Coupe de Belgique a en effet pris les choses au sérieux. Le président Houben avait il est vrai sévèrement prévenu qu'il prendrait très mal un échec dans un match qualifié par lui de "capital", et d'autant plus difficile que Genk était favori.

Pelé Mboyo eut cependant l'occasion de mettre son équipe sur le velours dès la 3-ème minute, mais plaça à côté.

Il fallut ensuite attendre la... 44-ème minute pour voir enfin les Limbourgeois qui avaient pourtant le vent dans le dos, prendre l'avantage. Grâce à Jelle Vossen, qui convertit de la tête un centre de Thomas Buffel. Le capitaine limbourgeois avait déjà eu la possibilité de placer un heading victorieux à la demi-heure.

L'idéal était bien sûr de doubler la marque pour avancer encore un peu plus vers les poules.

Mais le 2-ème but se fit également attendre. Jusqu'à la 79-ème minute. Le ballon voyagea alors bizarrement à la suite d'un corner de Camus à cause du vent, pour être finalement dévié dans son propre goal par le le défenseur local Tillen: 0-2.

Un penalty concédé par Kara (hands) et faiblement botté par Sverisson, fut détourné par Köteles (88-ème).