Des joueurs ivres et des dirigeants qui piquent l'Union: voilà comment Bruges a fêté son titre

Le FC Bruges a décroché son troisième titre consécutif, ce dimanche.

N. Ch.
Des joueurs ivres et des dirigeants qui piquent l'Union: voilà comment Bruges a fêté son titre
©Belga

Après une première mi-temps très compliquée, le FC Bruges est parvenu à renverser l'Antwerp pour s'imposer 1-3 et valider mathématiquement son titre de champion de Belgique. Mettant ainsi fin au rêve de l'Union, comme le regrettaient quelques joueurs anversois après la rencontre.

La fête pouvait alors débuter pour les Brugeois, qui ont commencé à vider quelques bières dans le vestiaire du Bosuil, mettant à exécution les plans de plusieurs joueurs qui avaient annoncé vouloir fêter ce titre dignement dès leur sortie du terrain. "Il y en a déjà un à qui tu ne peux plus demander le score du match", rigolait Hans Vanaken en quittant le stade anversois pour rejoindre les nombreux supporters brugeois qui attendaient leurs héros dans la Venise du Nord. "Mais je ne citerai pas de nom", lâchait encore le Diable rouge à nos confrères du Laatste Nieuws.

Seul regret pour Vanaken: "C'est dimanche soir... mais j'espère qu'il y aura quand même du monde et qu'un jour de congé sera décrété demain à Bruges." De son côté, Simon Mignolet confirmait peu de temps après le coup de sifflet final que "certains gars sont déjà ivres". Et de préciser: "Ca fait partie du jeu, surtout après une telle saison. On s'est battu ensemble, maintenant on peut desserrer la ceinture ensemble."


"On ne s'est pas battu contre l'Union mais contre Brighton"

Le président Bart Verhaeghe n'était pas (encore ?) ivre dans les heures qui suivaient le titre. Mais il avait tout de même une petite pique à adresser à l'Union, qui fut son adversaire le plus coriace dans la course au titre: "L'Union avait l'image d'une équipe qui luttait avec de faibles moyens au sommet du classement. Mais en tant qu'homme d'affaires, je vois les choses différemment. Je n'avais pas l'impression de lutter contre l'Union mais contre... Brighton, qui est un club de Premier League qui possède bien plus de ressources que nous. Et ils utilisent l'Union dans un but précis", expliquait-il au Laatste Nieuws.

Et de conclure: "Je suis content que notre football dominant et offensif ait été récompensé. Nous continuerons sur cette voie." Sans vouloir donner d'indices sur l'identité du futur entraîneur.

Sur le même sujet

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be