Et si Charles De Ketelaere restait une année supplémentaire à Bruges ?

Sacré champion avec le Club de Bruges ce dimanche, Charles De Ketelaere pourrait repousser d'un an son départ à l'étranger.

N. Ch.
Charles De Ketelaere à Bruges
©Belga

La saison n'est pas encore officiellement terminée que les spéculations vont déjà bon train sur l'avenir des principaux acteurs de notre championnat. Il faut dire que tous les verdicts sont tombés et que les grandes tractations peuvent donc être menées avec une semaine d'avance.

Du côté de Bruges, si le départ de Schreuder est acté, ceux de Dost et Adamyan devraient suivre. Les dirigeants brugeois auront donc une attaque à reconstruire cet été. Et pour limiter les dégâts, ils aimeraient conserver Charles De Ketelaere. Du haut de ses 21 ans et de son statut de joueur phare de notre championnat, le Diable rouge pourrait finalement reporter de douze mois un transfert qui semblait lui tendre les bras, comme l'expliquent nos confrères du Laatste Nieuws,plusieurs arguments à l'appui.

D'abord, il y a les déclarations du joueur lui-même: "Reste au Club ne serait pas une punition." Le garçon n'est pas du genre à forcer un transfert et à partir au clash. Evidemment, le discours de l'intéressé pourrait changer si une offre significative arrive sur la table, venant d'un club qui lui propose un projet convaincant. Et même si le Club Bruges n'a pas besoin de renflouer ses caisses dans l'immédiat, une enveloppe de plus de 30 millions d'euros ne se refuserait pas.

Ensuite, il y a la perspective de disputer une nouvelle phase de groupes de Ligue des Champions, puis une Coupe du monde. Ces deux belles vitrines pourraient attirer un peu plus de regards encore sur le talent du Brugeois. En cas de départ, et même s'il trouve un club qui dispute la C1, rien ne garantit que CDK pourra jouir d'un statut de titulaire dès ses débuts. Ce qui le priverait de temps de jeu sur la scène européenne mais aussi peut-être d'une sélection pour le Mondial. Roberto Martinez avait d'ailleurs été interrogé sur le sujet il y a quelques semaines: "Faut-il prendre le risque d'un départ à l'étranger à quelques semaines d'une Coupe du monde ? Tielemans et Dendoncker, qui sont des éléments importants chez les Diables, ont eu besoin d'une période d'adaptation après avoir quitté la Belgique", avait rappelé le sélectionneur. Sans vraiment cacher qu'il préférerait voir De Ketelaere repousser de quelques mois le grand saut vers un club étranger.

Enfin, il y a l'exemple d'Hans Vanaken. Le double Soulier d'or est toujours à Bruges après cinq titres nationaux et cela ne l'a pas empêché de gravir les échelons dans la hiérarchie des Diables.

Préparez-vous, ce feuilleton-là pourrait durer tout l'été...


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be