Noa Lang n'a toujours pas sa langue dans sa poche : "Je vais manquer à la Belgique. J'ai rendu votre compétition intéressante"

L'ailier néerlandais s'est confié dans une longue interview à nos confrères de HLN.

M.Ch
Noa Lang n'a toujours pas sa langue dans sa poche : "Je vais manquer à la Belgique. J'ai rendu votre compétition intéressante"
©BELGA

Champion à deux reprises avec le Club Bruges, Noa Lang a marqué la Pro League sur le terrain et en dehors. Le jeune Néerlandais de 22 ans, élu "Jeune Pro de l'année" lors de sa première saison, estime qu'il est temps pour lui d'évoluer hors de la Belgique.

"Je n'ai plus rien à apprendre en Belgique", déclare-t-il à HLN avant d'évoquer sa relation difficile avec l'entraîneur Alfred Schreuder. "Quand je suis allé avec l'équipe nationale néerlandaise en mars, je lui ai presque envoyé un message. Que c'était mieux qu'il ne me parle plus."

L'ailier brugeois ne réagit pas souvent dans les médias. Ces derniers mois, Noa Lang a laissé couler les critiques, sachant qu'il allait en rire à la fin de la saison. "Quand on a eu douze points de retard, et qu'on a lu tout ce qui a été écrit sur le Club, ce titre est un gros doigt d'honneur. Ce titre est très agréable. Je ne peux pas le nier."

Bruges a mené des Champions Playoffs de haut vol, décrochant un 18ème titre national. Noa Lang estime avoir prouvé qu'il était au-dessus du lot. "Je devais montrer aux gens une fois de plus qui est le patron. La compétition régulière, c'est bien et tout, mais quand les play-offs commencent, il faut être là. C'est pour les grands garçons. Et je pense que je l'ai montré pendant six matches. Les gens agissent comme si j'avais eu une saison moins bonne, mais je ne suis pas d'accord", estime le Néerlandais.

"Sur l'ensemble de la saison, j'ai fourni quinze passes décisives et neuf buts. Même dans un moins bon jour, je crée toujours le plus d'occasions. Et je cours le plus de kilomètres. Beaucoup de gens ne le voient pas. OK, janvier et février c'était une période de merde, mais je peux avoir une minute ? J'ai eu le corona, des problèmes cardiaques après cette piqûre de rappel, une grippe intestinale et des problèmes avec l'entraîneur", se justifie-t-il auprès du Het Laatste Nieuws.

L'envie de partir cet été est présente dans la tête de Noa Lang. Il estime que son passage à marquer la Pro League. "J'ai rendu le football belge intéressant. Je le pense sincèrement. Croyez-moi, je manquerai à la Belgique quand je serai parti. J'ai rendu votre compétition intéressante. La saison suivante, vous allez prier pour qu'il y ait un nouveau Noa Lang en Belgique, qui puisse aussi jouer un aussi beau football. Malheureusement, vous aurez du mal à le trouver."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be