Ruud Vormer au clash avec Bruges ? "J'espère recevoir le respect que je mérite"

Le Néerlandais n'a pas été repris dans la sélection de Carl Hoefkens pour le match face à l'OHL ce dimanche... et n'a pas manqué de réagir.

La Rédaction
Ruud Vormer au clash avec Bruges ? "J'espère recevoir le respect que je mérite"
©BELGA

Le temps de Ruud Vormer au Club Bruges semble tout doucement arriver à son terme. Capitaine et coqueluche du public brugeois, le Néerlandais doit désormais se contenter d'un rôle dans l'ombre, souvent laissé sur le banc depuis la saison dernière, que ce soit sous les ordres de Philippe Clement, Alfred Schreuder et désormais Carl Hoefkens.

Ce dernier, qui vit un début d'aventure compliqué en tant que T1 du Club, a même posé un choix fort en se privant de Vormer dans sa sélection pour le match de ce week-end face à OHL. Titulaire lors du premier match de la saison face à Genk, il était resté sur le banc toute la rencontre face à Eupen et n'a joué que 5 minutes face à Zulte la semaine dernière.

Cette non-sélection est donc un nouveau coup dur pour le miliieu de 34 ans qui a réagi sur les réseaux sociaux. "Hélas, je ne peux faire qu'accepter le fait que je ne fasse pas partie de la sélection. Je vais continuer à tout donner pour les supporters du Club Bruges et j'espère recevoir le respect que je mérite", a-t-il lâché. Une petite phrase qui illustre parfaitement le malaise entre Vormer et le Club Bruges.

Le milieu de terrain brugeois est bouché avec les présences de Balanta, Odoi, Vanaken, Nielsen, voireBerge pour qui les Brugeois sont prêts à faire des folies (sans compter Rits, blessé) mais Vormer prend trop de place dans le vestiaire que pour jouer les seconds rôles.

Les dirigeants Blauw-Zwart espèrent donc trouver un solution d'ici la fin du mercato : selon le Nieuwsblad, le Néerlandais peut quitter la Venise du nord gratuitement, à condition de partir à l'étranger. Mais cela n'intéresse pas Vormer qui préfère rester en Belgique. Dans ce cas, les Brugeois réclament une indemnité de transfert alors qui il ne lui reste plus qu'un an de contrat. Selon nos confrères néerlandophones, Gand et Zulte-Waregem suivent le dossier mais ne sont pas prêts à faire de folie.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be