En patron, le leader genkois remporte le choc face à Bruges et inflige une première défaite à Scott Parker (3-1)

Les Brugeois ont terminé la rencontre à dix suite à l’exclusion d’Abakar Sylla.

Genk's Paul Onuachu celebrates after scoring during a soccer match between KRC Genk and Club Brugge, Sunday 08 January 2023 in Genk, on day 19 of the 2022-2023 'Jupiler Pro League' first division of the Belgian championship. BELGA PHOTO JOHAN EYCKENS
Le leader genkois a infligé une première défaite à Scott Parker sur le banc du Club Bruges.

Leader autoritaire de la Pro League, le Racing Genk n’a pas usurpé son statut en s’imposant face à Bruges dans le choc de cette 19e journée de la phase classique (3-1). Si les Brugeois ont ouvert la marque, la maîtrise collective genkoise a fait la différence pour infliger un revers aux Blauw en Zwart, et ce pour la première de Scott Parker sur le banc brugeois.

Les Brugeois avaient ouvert le score à la 21e minute grâce à Hans Vanaken. Mais l’avantage brugeois n’aura duré que quatre minutes puisqu’à la 25e, Cuesta égalisait sur coup de coin. Les esprits s’échauffaient dans la suite de la première mi-temps avec des mauvais gestes de part et d’autre, notamment entre Lang et Paintsil, ou encore un coup de coude (léger) de Cuesta sur Nielsen et un tacle impressionnant de Sylla sur Paintsil. L'arbitre Visser préférait distribuer les cartons jaunes en gardant une certaine logique. Mais il excluait tout de même Wouter Vrancken, l’entraîneur genkois à la 36e minute, suite à ses protestations répétées.

Le début de seconde période était largement dominé par les Genkois. Maîtres dans les transitions rapides, les Limbourgeois trouvaient l’espace à chaque fois par des combinaisons intelligentes. Mais la défense brugeoise tenait bon et les Blauw en Zwart auraient même pu prendre l’avantage si Noa Lang n’avait pas placé le ballon hors cadre lors de son face-à-face avec Vandevoordt. Mais le rouleau compresseur genkois était trop fort. À la 67e minute, Mike Trésor trouvait Onuachu dans la surface. Trop seul, le Nigérian ne loupait l’occasion et trompait la vigilance de Simon Mignolet après un nouveau beau mouvement des Limbourgeois.

Ce but genkois réveillait les ardeurs brugeoises. Deux minutes après le but d’Onuachu, Lang se présentait face au but limbourgeois mais ne pouvait tenter sa chance après un sauvetage in extremis de Muñoz. Quelques instants plus tard, Skov Olsen enroulait sa frappe mais Vandevoordt parvenait à dévier le ballon hors de sa cage. Quelques instants plus tard, Roman Yaremchuk manquait l’immanquable. L’attaquant ukrainien plaçait le ballon à côté alors qu’il avait été isolé par Rits et se trouvait en face-à-face avec Vandevoordt à l’entrée du petit rectangle.

À la 76e minute, la situation se compliquait encore un peu plus pour les Blauw en Zwart suite à l’exclusion de Sylla pour deux cartons jaunes logiques. Dans la foulée, Heynen permettait aux Genkois de faire le break un peu chanceusement sur une belle passe de Bilal El-Khannouss.

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...