Pourquoi Parker doit persister avec Yaremchuk : “Il se bat avant tout contre lui-même”

L’attaquant ukrainien, arrivé pour 16 millions l’été dernier, traverse une crise de confiance au Club Bruges. Mais il semble capable d’en sortir rapidement.

Maxime Jacques
Club's Roman Yaremchuk and Club's head coach Scott Parker pictured during a soccer match between Club Brugge KV and RSC Anderlecht, Sunday 15 January 2023 in Brugge, on day 20 (out of 34) of the 2022-2023 'Jupiler Pro League' first division of the Belgian championship. BELGA PHOTO BRUNO FAHY
Yaremchuk garde la confiance de Parker, auteur de deux buts en 14 matchs.
Le plus gros transfert de l’histoire du Club Bruges. C’est avec ce statut que Roman Yaremchuk a débarqué au Club Bruges, le 29 août dernier, en provenance de Benfica. Un statut qui met forcément de la pression, d’autant que l’attaquant ukrainien restait sur une saison moyenne au Portugal (seulement six buts en championnat). Remplaçant désigné de Charles de Ketelaere, son arrivée tardive lui a fait manquer la préparation brugeoise, période qui a coïncidé avec l’éclosion de Ferran Jutgla (cinq buts et deux assists durant l’été). La concurrence...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...