“On est dans une bonne spirale” , confirme Meunier


BRUGES Bruges et Genk entameront les playoffs avec l’objectif de coiffer sur le fil les deux équipes qui les précèdent, Anderlecht et Zulte Waregem.

Genk : déjà 48 matches… fatigués ?

Gorius : “Non. On rentre dans la dernière ligne droite. On sait qu’on a la possibilité de gagner un titre, voire peut-être deux si cela se passe bien. Donc à ce moment-ci de l’année, tu fonces, sans penser à la fatigue. De toute façon, on vient d’avoir quelques jours de congé pour recharger les batteries. On a su enchaîner les matches tous les trois jours pendant 6 ou 7 mois. Dans les playoffs, on jouera souvent une fois par semaine donc on devrait être capable de le faire… Surtout si on débute bien.”

Taravel : “Genk a un effectif large, contrairement à Lokeren et à Zulte Waregem. Et quand il y a la possibilité de réaliser le doublé, tu ne penses pas la fatigue…”

Bruges : le vrai rivald’Anderlecht ?

Meunier : “Sur papier, oui. Mais quand on voit les écarts entre les équipes, le principal concurrent d’Anderlecht à l’heure actuelle, c’est Zulte Waregem… Si on débute bien et qu’on parvient à réduire l’écart, là on pourra dire que Bruges est un concurrent d’Anderlecht. Depuis que Garrido est arrivé, il y a eu l’adaptation, mais on est vraiment dans une bonne spirale depuis un petit mois. Cela tombe à un bon moment. On verra ce que cela va donner, mais je suis optimiste.”

Proto : “Pour l’instant, le plus gros rival, c’est Zulte Waregem. On a gagné onze matches d’affilée, mais ils ne sont qu’à quatre points de nous à la fin. Ce n’est pas un hasard... Bruges ? C’est difficile à dire. Mais s’il n’est pas champion cette année-ci, il va avoir une pression énorme la saison prochaine. Le président a investi beaucoup, ils ont déclaré en début de saison qu’ils voulaient être champions… Maintenant, ils jettent un peu la pression sur nous.”

Vainqueur : “Je ne suis pas vexé quand j’entends que c’est Bruges le plus grand rival d’Anderlecht et qu’on dit que le Standard est un cran en dessous. Car c’est la vérité, tout simplement. Anderlecht est au-dessus. Bruges est juste en dessous. On en a parlé dans le vestiaire : Bruges est l’équipe qui nous a le plus impressionnés. Nous, on est à peu près comme Genk.”

Gorius : “Genk a aussi l’effectif pour rivaliser. On a quand même 18, 20 joueurs capables d’être titulaires… Mais je le répète, c’est surtout le début des playoffs qui va faire la différence. Bien démarrer, cela donne confiance, c’est un gros boost pour la suite. Pour moi, Anderlecht est favori. Mais c’est tout à fait possible que le Standard termine deuxième même s’il démarre les playoffs depuis la 6e place.”

Verboom : “On dirait que tout le monde a envie d’avoir la deuxième place. C’est nous le club chassé...”



© La Dernière Heure 2013