Le duel entre les deux vainqueurs de la première journée du groupe F de la Ligue des Champions s'est terminé par un partage 1-1, mercredi, entre le Club de Bruges et la Lazio Rome. Les Romains ont ouvert la marque par Joaquin Correa (14e, 0-1) et Hans Vanaken a égalisé sur penalty (42e, 1-1). Bruges aurait pu espérer davantage grâce à une bonne deuxième mi-temps. Les deux clubs conservent la première place du groupe avec 4 points devant Dortmund, qui compte trois points après sa victoire 2-0 face au Zénith Saint-Pétersbourg qui n'a toujours pas le moindre point. Le premier sursaut de la rencontre a été donné par Correa, qui de la limite de la surface a expédié un ballon à ras de terre sans danger pour Simon Mignolet (4e). Mais les Brugeois ont répondu en prenant la possession du ballon et en calant les Romains dans leur camp. Mais alors que les visités connaissaient un bon moment, Correa a reçu un ballon d'Adam Mauric (ex-Courtrai et Ostende) et l'a expédié avec beaucoup d'effet hors de portée de Mignolet (14e, 0-1).

Le Club a accusé le coup, permettant à la Lazio de bien faire circuler le ballon au centre du terrain. Mais sur un tir de de Krépin Diatta dévié par Patric Gabarron, le ballon est arrivé à Charles De Ketelaere, qui n'a pas cadré son envoi du gauche (22e). La Lazio a également eu une grosse occasion mais Mohamed Fares a manqué son contrôle (39e). Dans la foulée, l'arbitre Anthony Taylor a été alerté par le VAR pour une faute de Patric sur Mats Rits et a accordé un penalty transformé par le spécialiste maison Vanaken (42e, 1-1).

A la reprise, les Brugeois ont profité du changement de position de plusieurs joueur romains suite à la sortie de Patric pour diriger la manoeuvre. C'est ainsi qu'Emmanuel Dennis s'est présenté seul devant Pepe Reina, qui a intercepté son envoi (51e). Le gardien vétéran espagnol, 38 ans, a encore eu un beau réflexe sur une reprise de la tête de Rits (64e). De l'autre côté, Mignolet a passé un soirée tranquille jusqu'à ce que Sergej Milinkovic-Savic arrive devant lui et ne bloque le passage du Serbe (77e). Le gardien des Diables rouges a été plus heureux quand le Belgo-Brésilien Andres Pereira a hésité alors qu'il était dans les seize mètres (84e).

Barcelone et Dortmund se reprennent, Manchester Utd et Rashford empilent

Le Paris SG, sous pression, s'est relancé mercredi chez les Turcs de Basaksehir (0-2), mais a perdu sur blessure (adducteurs) sa superstar Neymar, après la 2e journée de Ligue des champions qui a vu le FC Barcelone se relever sur la pelouse de la Juventus (0-2). Battu par Manchester United pour son entrée en lice (1-2), le Paris SG a cru revivre le même cauchemar jusqu'au doublé de Moise Kean (64e, 79e) pour le réveiller.

De son côté, Manchester United (6 pts) a pris la pole du groupe H en infligeant un 5-0 à Leipzig, sa première défaite de la saison, notamment grâce à Marcus Rashford. Déjà décisif au Parc des princes, le jeune Anglais a signé un triplé (74e, 78e, 90e) qui le place en tête du classement des buteurs. Mason Greenwood (21e) et Anthony Martial (87e s.p.) ont alourdi l'addition pour des Saxons (3 pts), qui se retrouvent en ballotage avec le PSG.

Si l'absence de Cristiano Ronaldo (Covid-19) côté Juventus a enlevé des paillettes à ce choc, la victoire du FC Barcelone de Lionel Messi (6 pts) n'en reste pas moins importante (0-2). Après le "Clasico" perdu face au Real (3-1), et la démission du président Josep Maria Bartomeu qui a suivi, le Barça se devait de répondre sur le terrain.

Mission réussie, avec un peu de réussite, entre la frappe contrée d'Ousmane Dembélé qui a fini au fond des filets (14e) et les trois buts d'Alvaro Morata annulés pour hors-jeu... Mais la chance a fui Antoine Griezmann, titulaire, qui a touché le poteau d'entrée (2e). Messi a marqué sur penalty (90e+1) son 117e but en Ligue des Champions.


Novice sur un banc de touche, l'entraîneur piémontais Andrea Pirlo cherche lui sa première victoire de référence. Ferencvaros (1 pt) semble être un adversaire idoine pour se relancer lors de la prochaine journée, même si les Hongrois ont montré du caractère pour revenir de 0-2 à 2-2 face au Dynamo Kiev (1 pt).

Le Groupe E se dirige vers un tête-à-tête entre le Séville FC et Chelsea. Les deux équipes ont gagné facilement, respectivement contre Rennes (1-0) et à Krasnodar (0-4).

Les Espagnols auraient pu marquer plus de buts, sans un grand Alfred Gomis dans les cages. Luuk de Jong (55e) a assuré l'essentiel. Le vainqueur de la dernière Europa League compte le même nombre de points que les "Blues" (4 pts). Les Londoniens ont soigné leur différence de buts à Krasnodar (4-0), grâce à Callum Hudson-Odoi (37e), Timo Werner (76e s.p.), Hakim Ziyech (79e) et Christian Pulisic (90e).

Revivez notre direct commente :