Quatre matchs de suspension et deux fois 2 000 euros d’amende!

C’est la sanction que le parquet fédéral veut infliger au Brugeois Hans Vanaken pour son expulsion suite à sa semelle sur la cheville du capitaine eupenois Beck à la 78e minute du match Club Bruges - Eupen, mais aussi pour les propos déplacés du double Soulier d’or à l’adresse de l’arbitre Nathan Verboomen avant de quitter la pelouse.

Philippe Clement l’a reconnu : Vanaken a amorcé son action une fraction de seconde trop tard et son pied a écrasé la cheville de Beck, sans avoir nourri la moindre intention de blesser le capitaine allemand. Vanaken aurait sûrement subi une sanction moins sévère s’il s’était tu.

En se voyant exhiber la carte rouge, Hans Vanaken s’est lâché: "Putain de règle de merde. Arbitre de merde, fucking hell", a pu entendre Nathan Verboomen. Le quatrième arbitre a eu droit, lui aussi, à un nom d’oiseau.

Dans son argumentation, le procureur fédéral a retenu le caractère brutal mais non intentionnel de la faute ainsi que le casier judiciaire vierge du joueur. Le Brugeois a été expulsé pour la seconde fois en 228 matchs. Il ne l’avait plus été depuis la finale des PO2 disputée avec Lokeren contre Malines il y a cinq ans. Mais, le Brugeois incarnant une figure de proue, le procureur veut faire de ce cas un précédent. "On ne peut plus accepter que le corps arbitral soit insulté."

Vanaken devrait manquer les déplacements à Saint-Trond et au Beerschot et la réception d’Ostende et de Genk. Le Club s’est pourvu en appel.