Le public, conquis, a scandé le nom de Wilfried Dalmat


BRUGES Il ne l’a pas fait pour souhaiter la bienvenue au Français mais parce que, pendant une heure, sa prestation l’avait séduit. Cette attention a touché Dalmat, qui joue au moral.

Pour sa première titularisation, l’ex-Standardman a étalé une palette bien plus large que celle d’une simple machine à courir le long de la ligne de touche : il s’est démarqué avec discernement, il s’est immiscé dans des combinaisons, il a distribué avec précision.

“Je suis ravi. Ma complémentarité avec Marcos est demeurée intacte : il me délivre toujours d’excellents services. J’ai l’impression qu’à Bruges je vais jouir de plus de possibilités de démontrer toute la gamme de mes aptitudes que je n’en bénéficiais au Standard.”

Pourquoi est-il sorti ? “Pour l’instant, je ne peux pas prester sans risque de blessure davantage qu’une heure” , avoue-t-il.



© La Dernière Heure 2010