Club - Standard

M. Efong Nzolo va diriger aujourd'hui son premier vrai Clasico

BRUGES Jérôme Efong Nzolo s'est levé tôt, ce matin : "Le réveil a sonné à 7h, 7h30. Il était nécessaire que je m'éveillasse aux aurores car je devais avoir rallié Bruges à 11 heures. Pas davantage que les joueurs qu'il dirige, un arbitre n'apprécie les rencontres qui débutent à 13 h : le processus de préparation en est tout bouleversé."

Il en faut bien davantage pour gommer le sourire malicieux qui égaie en permanence le visage de l'arbitre carolo .

Car Jérôme Efong Nzolo va vivre une première : "Jamais encore jusqu'à présent, je n'avais dirigé un sommet entre deux des trois grandes formations du pays. Bruges - Standard est mon premier Clasico. Je suis fier d'avoir été désigné pour ce choc. C'est la preuve que la CCA me fait confiance. J'ai le sentiment d'avoir franchi un palier dans ma carrière. Je ne nourris aucune appréhension mais je cultive la ferme intention de me hisser à la hauteur de l'événement. Car, bien sûr, j'aspire à diriger de nombreux autres sommets."

Cette saison, l'arbitre élu homme en noir de l'année en 2007 et en 2008 a dirigé les quatre grands à une reprise chacun : il a sifflé Genk - Lokeren, Club Bruges - Westerlo, Tubize - Standard et GB - Anderlecht : "Je pense n'avoir éprouvé de problème dans aucune de ces quatre rencontres , assure-t-il. Ce dimanche, j'aurai hâte de moduler mon premier coup de sifflet. Je sais que lorsque j'aurai engagé la rencontre, tout se déroulera à la perfection."

Jérôme Efong Nzolo n'a pas préparé ce choc de manière particulière : "J'aurai été très pointilleux comme d'habitude. J'aurai disséqué, sur les DVD que j'ai constitués, le comportement de chacun des joueurs. Il n'est pas question que je me laisse prendre au dépourvu par la réaction d'un des acteurs. Ces deux grandes équipes méritent un grand arbitrage."

L'arbitre carolo sifflera, ce dimanche midi, son huitième match de championnat. "Le bilan, je l'établirai après le dernier coup de sifflet de la saison" , énonce-t-il, encore circonspect.



© La Dernière Heure 2008