"J’ai distillé deux assists mais je n’ai pas marqué : notre victoire est celle du collectif", assure l’espoir du Club.

En première mi-temps, contre Porto, Anthony Limbombe avait déjà crevé l’écran et pas seulement en initiant le but de Jelle Vossen.

Dimanche, contre Anderlecht, l’espoir offensif du Club s’est révélé plus concret encore en signant deux superbes assists, points d’orgue d’une bonne heure de jeu de grande classe : "Anthony m’a épaté. Il est chargé d’assumer le rôle dévolu à Izquierdo. Je suis surpris par la rapidité avec laquelle il a assimilé ce qu’on lui demande de réaliser. C’est l’indice d’une excellente mentalité et d’une vraie intelligence de jeu. Franchement, je ne m’attendais pas à ce qu’il se révéle aussi performant aussi vite", se réjouit son coach.

Timide, réservé à l’extrême, toujours inquiet de la répercussion de ses propos, Anthony Limbombe ne s’épanche guère à l’interview : "Nous avons remporté une victoire collective. J’ai distillé deux assists : c’est important pour un attaquant. Mais je n’ai pas marqué : c’est la preuve que notre victoire est celle d’un travail d’un groupe."

Doucement mais sûrement, Anthony Limbombe creuse son trou. Il n’a encore entamé que trois rencontres de championnat et opéré quatre montées au jeu mais il s’impose déjà comme un élément important du Club.

Décrié à Genk pour n’avoir pas bien canalisé son impatience, le jeune ailier belgo-congolais a quitté NEC Nimègue pour Bruges avec l’intention d’arracher l’étiquette de garçon difficile et égoïste qu’on lui a naguère accolée. Il tend, déjà, à y parvenir. Son comportement ne prête le flanc à aucune récrimination. À Bruges, Anthony Limbombe se révèle discipliné. Il se tait, écoute beaucoup Philippe Clement et s’efforce de mettre à profit les enseignements tactiques que les coaches lui dispensent : "On me demande plus, offensivement et défensivement", constate-t-il, sans s’en affliger .

Sa polyvalence est stimulée. " Je suis arrivé à Bruges comme doublure d’Izquierdo. Je me préparais à vivre une saison d’adaptation. Je ne pensais pas jouer autant et être aussi souvent titulaire. J’ai évidemment profité des blessures de mes équipiers."

Pas seulement, Anthony. ..