Dans la situation actuelle, voir ses joueurs partir en sélection nationale est souvent vu d'un mauvais oeil par les clubs. Si dans certains championnats, on refuse que ces derniers quittent la bulle créée au sein du club, en Belgique aussi le Club Bruges aimerait retenir ses internationaux, du moins ceux qui doivent voyager dans un autre continent.

Il s'agirait donc de Mata (Angola), Horvath (USA), Kossounou (Côte d'Ivoire) et Badji (Sénégal). Cela ne vaudrait donc pas pour les Brugeois appelés avec les Diables rouges (Mechele et De Ketelaere). Mais après avoir été touché par une vague de contamination, le club de la Venise du Nord veut éviter de prendre le risque d'envoyer des joueurs se mélanger à d'autres bulles. "On a déjà perdu beaucoup à cause du coronavirus", réagissait ainsi Philippe Clement en conférence de presse, pointant bien évidemment l'élimination précoce en Europa League et en Coupe de Belgique, "normalement, nous ne pouvons pas l'interdire mais avec les nouvelles règles de la FIFA, cela devient possible."

Si la position de Clement et du Club Bruges se comprend, pour Badji, qui devait fêter sa première sélection, cela pourrait être une grosse déception.