Les Brugeois n'ont pas du tout apprécié les griefs de l'entraîneur du Standard

BRUGES Par la bouche de Filips Dhondt, son manager général, le Club Bruges a tenu à répondre aux épanchements médiatiques de Laszlo Bölöni. Nous reproduisons ici la substantifique moëlle de la réplique du Club :

"Nous n'avons pas de leçon à recevoir des entraîneurs d'autres clubs et certainement pas de celui qui a multiplié les provocations pendant tout le match. Avant de jouer au chevalier de la morale, il ferait bien de se regarder dans la glace."

Filips Dhondt poursuit : "Nous vous épargnons le langage offensant et les reproches qu'il a proférés dans la zone neutre. Les insinuations faisant état d'une cabale à l'encontre d'un certain joueur du Standard dénotent une forme légère de paranoia."

Ce n'est pas tout : "Nous nous posons aussi des questions sur le comportement de M. Bölöni, qui ne semble pas conscient qu'il a enfreint le règlement de football et créé une situation explosive en s'installant là où il a pris place dans la tribune. Il est heureux que nos supporters aient affiché une grande sportivité et que notre service d'ordre soit resté maître de la situation."

Pour conclure : "Le Club Bruges accueille chaque adversaire avec courtoisie. Il attend une forme de réciprocité. Cette mise au point clôt la polémique en ce qui nous concerne."



© La Dernière Heure 2008