Les possibilités commerciales restent également limitées car un centre commercial ne pourra pas y ouvrir ses portes, au contraire d'un fanshop. La ministre de l'Economie et sa collègue de l'Environnement, Zuhal Demir (N-VA), ont signé mercredi un permis d'environnement pour le nouveau stade du Club Bruges, qui doit voir le jour sur le site de l'actuel stade Jan Breydel. L'enceinte pourra accueillir 40.116 personnes contre 29.062 actuellement.

Les opposants peuvent toujours aller en appel contre le permis mais il s'agit d'une grande avancée pour le projet. Le Club Bruges y travaille depuis près de 15 ans.

Les conditions du permis sont strictes. Le club ne peut exploiter qu'un fan shop, un musée et un bar dans son stade, pas de centre commercial. Le permis prévoit également un plan de mobilité. Cela limite non seulement les nuisances pour les riverains, mais constitue également une protection pour les commerçants du centre-ville de Bruges. "Nous veillerons à ce que le plan soit correctement mis en œuvre", a prévenu la ministre Demir.

Quelque 3.000 places de stationnement pour voitures seront créées à proximité du stade. Les jours où il n'y a pas de match, ce parking servira de zone de stationnement pour le quartier. D'autres places de stationnement seront plus éloignées du stade.

Les deux ministres ont souligné qu'une solution est également à l'étude pour le Cercle Bruges. Le dossier de stade de la deuxième équipe brugeoise, qui partage actuellement le stade Jan Breydel avec le Club Bruges, est toujours en attente.

Le conseil communal de Bruges s'est montré prudemment satisfait de la décision annoncée mercredi. "Il y a toujours la possibilité d'un litige", ont ainsi mis en garde l'échevin des Sports et de l'Aménagement du territoire Franky Demon (CD&V) et le bourgmestre Dirk De fauw (CD&V).

"Nous avons parcouru un long chemin dans ce domaine", a encore commenté ce dernier. "Pour l'instant, nous sommes toujours en discussion avec le Cercle pour trouver une solution provisoire avant que le Club de Bruges ne s'installe dans le nouveau stade. Si nécessaire, le Cercle pourra s'installer dans le nouveau stade dans les mêmes conditions que celles appliquées au stade Jan Breydel."

Le dossier du stade du Cercle sur la Blankenbergse Steenweg est pour l'instant toujours bloqué, a encore reconnu le bourgmestre, espérant une avancée prochainement.