Le premier fait de match, c’est sans nul doute la poussée du défenseur anderlechtois Magallán, les deux mains dans le dos de Charles De Ketelaere, qui s’apprêtait à reprendre un centre de Skov Olsen, au premier poteau. "Je ne comprends pas que nous n’ayons pas reçu de penalty, affirme l’entraîneur brugeois Alfred Schreuder. Le VAR est présent et tout le monde voit bien que De Ketelaere est poussé. Ce n’est pas possible de ne pas l’accorder sur cette phase…"

Ce que confirme Hans Vanaken. "J’ai vu les images et il n’y a pas de doute : c’est clairement penalty. Que l’arbitre ne le voit pas, je peux le comprendre. Mais c’est pour ça qu’il y a le VAR. Pourquoi il n’intervient pas ? C’est la question qu’on se pose tous. Ce n’est pas de la faute de l’arbitre central, c’était au VAR de corriger la décision. Si le VAR n’est pas capable de voir cette faute, alors il ne sert à rien."

Un gros sentiment d’injustice dans les rangs brugeois.