Le Club cherche toujours son futur attaquant

BRUGES "Si nous n'acquérons pas un attaquant, nous serons contraints de réviser sérieusement nos prétentions à la baisse."

Confirmé à son poste... jusqu'à samedi soir au moins, Jacky Mathijssen n'a pas lancé, dimanche dernier, un SOS à sa direction : celle-ci partage le point de vue de son entraîneur depuis quelque temps déjà.

Toujours susceptible de rallier le Club pendant l'été, Stijn De Smet aurait pu être celui-là. La direction du Cercle ayant coupé court à toute négociation, celle du Club a cherché une autre solution tous azimuts.

Mardi toute la journée, elle a cherché à faire baisser le prix - 1,5 million d'€ - que Zulte-Waregem exige pour libérer sa vedette offensive, Mbaye Leye. Sans résultat tangible. Hier, le Club est revenu à la charge. Il aurait proposé un million. Rubin Kazan convoite également le Sénégalais du club flandrien mais pas pour 1,4million. Si Leye hésitait entre les deux clubs c'est pour une question financière, la différence de salaire étant importante entre les deux clubs. La décision ne devait pas tomber hier avant minuit.Il s'intéresse aussi à Vargas. Bruges ne le retiendra peut-être pas.

Le Club Bruges n'aurait pas réactivé la piste du Néerlandais Frank Demouge (26 ans), qui a prolongé à Willem II.

On a cité également le nom de Nicolae Dita (28 ans), un international roumain de Catane et celui du Brésilien Ricardo Jesus (23 ans), lié au CSKA Moscou. À tort, semble-t-il. Toto Tamuz (21 ans), Israélien d'origine nigériane, a été proposé au Club Bruges mais aussi à plusieurs clubs néerlandais. Les Brugeois le connaissent, pour l'avoir approché il y a un an déjà. Tamuz émarge au Beitar Jérusalem.



© La Dernière Heure 2009