"Love you, Oma. R.I.P."

Quand il a inscrit le troisième but des siens - sa quatrième réalisation en trois rencontres -, Noa Lang n’a pas exulté. Il avait les larmes aux yeux : "Ma grand-mère est décédée vendredi du Covid-19. On n’avait pas cru qu’elle était sérieusement atteinte. Je n’ai pas pu lui rendre un dernier hommage car je devais me concentrer sur le match. Mais je n’avais pas la tête au jeu…"

Quand son entraîneur l’a retiré du jeu, ses équipiers se sont précipités vers lui pour lui manifester un soutien qu’il a particulièrement apprécié.

À l’interview, tous les Brugeois tenaient, une seconde fois, à saluer le premier buteur de la rencontre : "Bas Dost est un véritable finisseur. Il l’a démontré tout au long de sa carrière. Ma tâche consiste à lui servir les ballons dans les meilleures conditions pour qu’il puisse s’exprimer au mieux", a répété Charles De Ketelaere, à nouveau auteur d’un assist.

Autoritaire à souhait en défense, Clinton Mata jugeait la soirée parfaite. "Elle l’est, particulièrement si on regarde le classement. À Saint-Trond, nous avions encaissé un avertissement sans frais en seconde période. Nous l’avons bien enregistré. Nous nous sommes juré de ne plus reprendre les mêmes errements. Nous avons presque affiché d’un bout à l’autre la mentalité qui avait été la nôtre avant le repos au Stayen. C’est positif."