Les quatre supporters brugeois, accusés d'avoir entonné des chansons à caractère antisémite la saison passée, ne seront pas poursuivis. 

Le parquet a classé l'affaire sans suite. La division d'Ypres du parquet de Flandre occidentale a classé sans suite l'affaire des quatre supporters qui avaient chanté des paroles antisémites au cours d'un match contre Anderlecht, la saison dernière. Mis à part eux, personne d'autre parmi les chanteurs n'avait pu être identifié.

Les individus en question ont tous reçu une interdiction de stade de la part du club de Bruges, ce que le ministère public a considéré comme une sanction suffisante. C'est pourquoi les charges ont été abandonnées.