Ce n'est pas Stijnen qui s'exprime, mais Perisic, le sauveur du Club

TOULOUSE Ivan Perisic avait le sourire en sortant des vestiaires. "Incroyable ", lâchait-il. "Un but à la 93e, c'est énorme. Je dois remercier Ronald Vargas pour ce qui doit bien être déjà son 10e assist ! Il était parfait. "

Le Croate savourait une petite revanche face à une équipe française, lui l'ancien espoir de Sochaux. "J'ai joué deux saisons et demie en France. Je voulais montrer que je méritais une chance à ce niveau. Le partage est tout à fait logique. "

Le héros du soir était surtout soulagé. "Je suis en effet fautif sur le deuxième but. C'est une perte de balle de ma part qui est à l'origine de cette phase. "

Appelé à retrouver une place dans l'axe de la défense, Carl Hoefkens regrettait les buts concédés. "On avait bien recommencé après la pause, avec le goal incroyable d'Akpala. C'est dommage qu'on prend un goal stupide juste après. "

Les Brugeois avaient-ils payé un moment d'euphorie ? "Je ne sais pas si on peut parler de manque de concentration, mais cela n'aurait pas dû arriver. Heureusement, on a su réagir après le 2e but toulousain. Nous y avons cru jusqu'au bout. C'est pourquoi ce point est mérité. "

Stijn Stijnen, lui, avait passé une soirée difficile. "Cela aurait été injuste de rentrer les mains vides. On a livré une solide prestation collective. Sur le deuxième but de Toulouse, je veux dégager le ballon, mais je suis gêné. C'est un but stupide, mais c'était immérité. "



© La Dernière Heure 2009