Un point suffirait à faire le bonheur des Blauw en Zwart. Mais Philippe Clement n’entend pas s’en contenter. "Maintenant, nous devons aller à Anderlecht pour gagner ce match. Cela devra être notre objectif initial", commentait-il après le précieux succès obtenu contre l’Antwerp.

Après avoir tremblé pendant une grosse semaine, les Blauw en Zwart retrouvent de la sérénité. "Si nous n’avions pas gagné ce dimanche, nous aurions toujours été premiers au classement. Mais bien sûr, nous faisons un grand pas en avant en empochant ces trois unités. C’est une victoire méritée et je suis particulièrement heureux que les garçons aient été récompensés."

Une défaite aurait par contre plongé le Club dans les doutes. Un scénario stressant évité par les troupes de Philippe Clement. "Peu importe comment on remporte ce titre. Un titre est un titre, après quelques années on ne se souvient plus des circonstances ou de la manière. Attention, on ne l’a pas encore, c’est très important de ne pas l’oublier. Mais on en prend la direction. Il est très proche depuis des mois ; il faudra maintenant se battre pour l’arracher."

D’autant plus que les locaux ont retrouvé leurs valeurs. "La mentalité était bonne et la qualité aussi par moments. Seule la finition a fait défaut, mais c’est mon côté perfectionniste", souriait le T1.

Cette mentalité, Odilon Kossounou l’a bien incarnée. Intransigeant face à Dieumerci Mbokani, il est aussi intervenu au tout dernier moment face à Buta, qui se présentait face à Mignolet, même s’il était un peu excentré (70e). Il a ensuite fêté son intervention comme un but. "J’étais très concentré, en train d’analyser les situations qui se présentaient. Et quand j’ai réussi à bloquer ce ballon, ça m’a donné une énergie supplémentaire. Je l’ai enfin évacuée en serrant le poing."

Le Sénégalais était aussi soulagé, après les résultats mitigés lors des quatre premières journées des Champions playoffs. "Cette victoire, elle m’a procuré un sentiment de fierté. Avec le résultat de Genk samedi soir, on n’avait plus d’excuse."

Pour Hans Vanaken, ces derniers matchs ont été frustrants. Titulaire indiscutable, il s’est retrouvé sur le banc lors des matchs les plus importants de la saison. "Bien sûr que ce n’est pas amusant. Chaque footballeur veut jouer et aider son équipe. C’est ce que j’ai finalement fait en seconde période, avec le but de la victoire. Après le succès limbourgeois, nous devions absolument l’emporter."

Philippe Clement a aussi évoqué le sort de son numéro 20. "Je ne vais rien dire sur les raisons de sa non-titularisation, car il nous reste encore deux matchs. Mais c’est notre force que tout le monde soit toujours disponible en cas de besoin."