Un topper bouillant ! Les deux équipes restent sur un bilan identique de quatre victoires consécutives en championnat… grâce à une attaque en feu. Sur ces quatre dernières journées, elles ont inscrit treize buts, exactement.

L’un des éléments clefs côté brugeois, c’est Hans Vanaken. Trois passes décisives à OHL, une autre contre Zulte Waregem et un but à Genk : le Diable rouge est en forme. En fait, ses statistiques sont bonnes… depuis le début de la saison. Il n’a pour l’instant pas véritablement connu de temps faible. En 26 rencontres, il en est à 8 buts et 8 assists.

Un grand Vanaken

"Quand un joueur est bon depuis longtemps, tout le monde trouve ça normal, a réagi Philippe Clement en conférence de presse. Hans Vanaken, c’est un moteur pour l’équipe, mais un moteur moins silencieux que par le passé, car il commence à parler davantage. Nous travaillons ensemble depuis de nombreuses années, car il était déjà là quand j’étais assistant. Je suis donc bien placé pour vous dire que c’est la meilleure version de Hans Vanaken. Il n’a jamais été aussi fort et a réalisé sa meilleure campagne européenne. Il est devenu encore plus important pour l’équipe."

Si le meneur de jeu a su combiner matchs européens et championnat, ce ne fut pas le cas de tous les Brugeois. "Une telle campagne, ça coûte beaucoup d’énergie. Tant physiquement que mentalement. Surtout quand on se retrouve dans le groupe de la mort, les efforts pèsent encore plus dans la balance."

Cette différence de rythme était flagrante contre Zulte et OHL. Mais ce dimanche les Flandriens auront droit à un rendez-vous plus similaire à ce qu’ils ont connu en Ligue des champions : la réception d’Anderlecht. "Les résultats positifs des deux équipes, ça ne change pas grand-chose. C’est de toute façon toujours un match au sommet entre Bruges et Anderlecht. Kompany ne se contentera pas d’un point ? Tant mieux. Quand les deux équipes visent la victoire, ça donne toujours un grand match et du spectacle. C’est positif pour le football belge d’avoir des formations ambitieuses."

Le retour de Lior

Ce qui est évidemment plus facile avec des artistes sur le terrain comme Lior Refaelov. L’Israélien évoluera pour la première fois devant le public du Jan Breydel Stadion avec la vareuse mauve. "J’ai toujours eu une relation très chaleureuse avec Rafa. Il a beaucoup compté pour nous, je ne pense pas qu’il aura droit à une réaction négative du public. Il mérite des applaudissements. C’est en tout cas possible qu’il en reçoive, même si ce n’est pas trop dans la tradition belge. Cela se fait plutôt en Angleterre."

Pour éviter de voir le Soulier d’or faire trembler les filets, Philippe Clement devrait aligner Hendry et Mechele en défense centrale. Nsoki est sorti sur blessure contre OHL. "Nsoki se sent mieux, par rapport à mercredi soir. Il a un problème au niveau du genou et du pied. Il s’est entraîné ce vendredi mais n’est pas encore à 100 % pour le moment. On analysera l’évolution dans les prochains jours."