Les Blauw-Zwart ont tenu en échec le Paris Saint-Germain 1-1 lors de la première journée. "Si tu peux répéter une telle prestation une fois ou trois, alors tu passes à un autre niveau, tant comme équipe que comme club", a déclaré lundi en conférence de presse le T1 brugeois.

Leipzig a impressionné le week-end passé en championnat, avec une victoire 6-0 contre le Hertha Berlin. "Ce n'est pas comme si Leipzig a commencé d'un coup à bien jouer", a déclaré Clement. "Il y a quelques semaines, contre le Bayern Munich (défaite 1-4, ndlr) ils étaient déjà au top. Seule l'efficacité leur faisait défaut par moments. Ils ont cherché un peu et ce week-end tout s'est mis en place."

"Nous devons attendre de voir dans quel système ils joueront demain", a analysé Clement. "Ce week-end, ils ont joué avec une défense à trois. Avant, ils défendaient à quatre. Nous n'allons pas complètement nous adapter, nous jouerons notre jeu, comme nous le faisons toujours. Mes joueurs ont pris ces dispositions. Ils l'ont prouvé ces dernières années en Ligue des Champions. Contre le PSG, c'était un exploit. Si tu peux faire cela une ou trois fois, alors tu passes à un autre niveau, comme équipe et comme club."

"Obtenir un point ici serait un exploit, gagner serait un exploit encore plus grand. Mais nous ne devons pas nous concentrer sur le résultat", a poursuivi Clement. "Tout le monde doit avant tout atteindre son niveau, et certains gars doivent encore élever le leur. Nous essayerons de jouer avec conviction et courage. Nous devrons pouvoir jouer malgré leur pressing. La confiance est là."

Face à Leipzig, le Club trouvera une équipe dynamique, rapide et forte en contre-attaque. Un jeu différent du PSG, qui privilégie la possession du ballon. "Ils n'ont pas de grandes stars. Ou pas encore. Certains joueurs, comme Christopher Nkunku, sont de futures stars je pense. Il peut jouer dans un club encore plus grand. Mais chez nous aussi, il y a des joueurs qui peuvent évoluer à un plus haut niveau. Nous avons encore une équipe jeune. C'est l'apprentissage idéal pour beaucoup de gars. En Ligue des Champions, tu peux vite faire des pas en avant. C'était le cas contre le PSG. En fait, nous aurions même dû gagner ce match. Mais c'est comme ça qu'on acquiert de l'expérience."

Hans Vanaken: "Le Club Bruges peut mettre en difficulté toutes les équipes"

Hans Vanaken s'est également montré confiant en conférence de presse lundi. "Avec nos qualités, nous pouvons mettre en difficulté chaque équipe", a déclaré le double Soulier d'Or.

"C'est vrai, le partage contre le PSG nous a donné confiance", a commencé Vanaken. "Notre jeu était très complet ce soir-là. Mais demain, ce sera un match très différent. Leipzig joue un autre football. Ils mettent plus de pressing. Ils sont très forts en reconversion et c'est différent du PSG. Ce week-end, ils ont encore changé de système, avec une défense à trois. Nous devons attendre de voir comment ils évolueront devant nous. Dans tous les cas, nous irons à fond avec notre philosophie."

Leipzig est connu pour son jeu dynamique, un style que le Club rencontre peu en Belgique. Mais ce jeu n'est pas inconnu à Vanaken. "Peu d'équipes jouent comme Leipzig, mais nous avons par le passé joué contre Salzbourg (club détenu par le même groupe, ndlr). Ils jouent de la même manière. Et même l'entraîneur d'Ostende Alexander Blessin maîtrise plusieurs facettes de leur jeu. C'est à nous, joueurs, de faire notre travail du mieux que nous pouvons demain. Nous avons nos qualités et pouvons faire mal à chaque équipe. Le danger, chez nous, vient de différents coins. Si tu peux mettre en difficulté une équipe comme le PSG, une des meilleures équipes du monde, alors tu peux le faire contre chaque équipe. Et c'est ce que nous devons faire demain."