Ce jeudi, Bruges a remporté le 17e titre de champion de Belgique de son histoire. Grand artisan de cette victoire, Noa Lang a fêté avec ses coéquipiers et ses supporters ce trophée mérité.

En revanche, le joueur néerlandais a dérapé lors de cette célébration. "Plutôt mourir qu’être un juif du Sporting" a-t-il chanté avec des supporters autour de lui. Ce chant est tiré du surnom donné par les supporters brugeois aux ceux d'Anderlecht : "les juifs".

Cette séquence n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui réclament des excuses de Noa Lang et une sanction du Club de Bruges à son égard.

Sur Twitter, la coprésidente d'Ecolo Rajae Maouane a écrit que "ces paroles scandées en toute impunité sont inacceptables. Il faut sanctionner fermement ces appels à la haine. La lutte contre l'antisémitisme doit se poursuivre dans le monde du football et dans la société".


Le président du MR, Gorges-Louis Bouchez, a lui écrit : "Associer 'l'ennemi juré' aux juifs. Ivre ou pas. Je n'accepterai jamais cela, aussi en tant que président des Francs Borains. J'attends des explications et des excuses de Noa Lang et une sanction à la hauteur du Club de Bruges et de l'Association belge de football".


"Un chant antisémite abject. Et que ce soit lié à une rivalité sportive n’y change rien. Cette ignominie n’est pas tolérable", a pour sa part écrit Ahmed Laaouej, chef du groupe PS à la Chambre.