Ivan Leko aimerait que ses Brugeois s’inspirent du destin du Colombien.

Pour lui, Brighon & Hove Albion a cassé sa tirelire.

Les fans du promu en Premier League sont déjà fous de lui : "Il sera notre Alexis Sanchez ou notre Faustino Asprilla", s’exaltent certains d’entre eux sur Tw itter , en faisant référence à l’artiste chilien d’Arsenal ou à l’attaquant, colombien lui aussi, de Parme et de Newcastle, retraité en 2004.

Sur le site du club , l’entraîneur Chris Hughton, en poste depuis 2014, a exprimé sa satisfaction : "On suivait Izquierdo depuis longtemps déjà. Il fut une des étoiles du Championnat de Belgique ces trois dernières saisons. Il a aidé Bruges à remporter la coupe nationale en 2015, le titre en 2016, il a été sacré Soulier d’or . Il est d’autant plus intéressant qu’il totalise près de 250 rencontres en Colombie et en Belgique et qu’il recèle une belle expérience internationale."

José Izquierdo a donc quitté Bruges au terme du match retour qualificatif pour la Champions League à Istanbul, face à Basaksehir : il avait remplacé Touba à la 70e minute. La saison dernière, il avait inscrit 15 buts en 28 matchs.

À Brighton, l’ailier colombien va retrouver Mathew Ryan, qui fut son éphémère équipier à Bruges, et il évoluera au côté du pugnace Français Anthony Knockaert, éphémère Standardman.

Idéalement, José Izquierdo aurait aimé poursuivre sa carrière européenne en Espagne. Il ne boude toutefois pas cette Premier League qui le faisait également rêver. Dans ce transfert, toutes les parties ont trouvé leur compte : Izquierdo est devenu le transfert sortant le plus rémunérateur dans l’histoire du club : il vaut le double de ce qu’a rapporté à Bruges son compatriote Carlos Bacca.

Le départ d’Izquierdo dans ce mercato estival était programmé. Comme le club, Ivan Leko l’avait anticipé : "Ses qualités nous font évidemment regretter son départ. D’un autre côté, le club l’a aidé à réaliser un top transfert et y a trouvé son compte sur le plan financier. C’est aussi une bonne source d’inspiration pour ceux qui restent : avec un travail acharné, une bonne mentalité et du talent, ils peuvent espérer suivre sa voie. "

Les facéties de ce sympathique garçon, toujours souriant, vont manquer au club. Dennis lui succédera-t-il, dans ce registre également ?