Le gardien du Club espère que le Standard va perdre des joueurs en janvier

BRUGES Stijn Stijnen a, lui aussi, évacué les miasmes de dimanche dernier : "Le Standard n'a pas de rival... quand il évolue comme il l'a fait contre nous. Même Anderlecht ne peut le concurrencer. Le seul espoir que nous pouvons entretenir est... qu'il libère un maximum de joueurs en janvier."

Le gardien se révèle tout aussi catégorique quand il évoque Copenhague : "Nous n'avons besoin que d'un point. Ne nous soucions pas des commentaires de ceux qui affirment que nous aurions tort de spéculer sur un partage et que nous devrions jouer pour la victoire. Je préconise que nous répétions le match contre Berne. Ce soir-là, nous avons évolué en adultes : nous n'avons pas offert d'occasion aux Young Boys."

Stijn Stijnen développe son argumentation : "Pour moi, un partage blanc suffit largement. 1-1 est bon également. Pas 5-5 : cela signifierait que je n'ai pas été à la hauteur..."

Le gardien brugeois a même prévu que le Club puisse se retrouver mené à la marque : "Ce fut le cas il y a deux ans contre Ruzomberok. Nous avons craint le pire jusqu'à la 89e minute, moment qu'a choisi Balaban pour égaliser et nous qualifier. Nous avions su garder la tête froide. Nous alignons un nombre suffisant de joueurs expérimentés pour éviter que nos jeunes cèdent à la panique."

Stijn Stijnen évoque même une éventuelle... élimination : "Le Club ne mourra pas pour la cause. N'a-t-il pas atteint son objectif en se qualifiant pour les poules ? C'est l'entraîneur qui a fixé la barre plus haut..."



© La Dernière Heure 2008