Malgré une excellente 2e période, les Mauves n'ont toujours pas empoché la moindre victoire dans ces playoffs 1

BRUXELLES Troisième et dernière rencontre de cette troisième journée des Playoffs 1 ce dimanche à 18heures. Anderlecht recevait le Club de Bruges avec l'obligation de l'emporter sous peine de voir un regroupement de cinq équipes avec trois points d'écart en tête du classement. Mbokani revenait dans le onze de van den Brom. Praet et Bruno récupéraient la confiance de leur coach après quelques matches sur le banc. Jova restait sur le banc au même titre que De Zeeuw et Iakovenko. Côté brugeois, Rafaelov et Trickovski ne débutaient pas la rencontre. De Bock et Vazquez revenaient dans l'équipe de Garrido. Gudjohnsen et Bacca étaient désignés par le coach espagnol pour tromper Proto.

Odoi met Bruges sur du velours

Bruges entamait cette partie avec plein d'envie et sur un rythme très élevé. Il ne fallait attendre que trois minutes pour voir la première possibilité pour les hommes de Garrido. Lestienne était très bien décalé par Vadis. L'ancien Hurlu tentait alors de lober Proto qui était légèrement avancé. La balle passait de peu au-dessus de la cage du portier mauve. Le match était très intéressant et les deux équipes étaient clairement là pour gagner. Les nombreux contacts rugueux étaient là pour le prouver.

Au quart d'heure, Anderlecht se créait sa première occasion grâce à une frappe cadrée de Suarez bien captée par Kujovic. Sur l'action qui suit, c'est Gudjohnsen qui se met en avant. Il cherche un une-deux magnifique avec Bacca. L'avant islandais arrivait à toucher le cuir juste devant Proto mais sa touche de balle passait un rien à côté du poteau. Dix minutes plus tard, Proto sauvait son équipe ! Kouyate se trouait complètement. Un centre venu de la droite passait sous son pied. Le cuir arrivait alors à Bacca oublié derrière la défense. L'avant colombien était seul devant Proto. Il fixait alors le gardien et frappait de toutes ses forces. Proto déviait incroyablement du pied.

Ce n'était que partie remise pour Bruges. Deux minutes plus tard, Odoi marquait contre son camp après une deuxième erreur folle de Kouyaté. Vazquez ouvrait d'un extérieur du pied. Kouyaté passait à côté de manière incompréhensible et la balle arrivait de nouveau chez Bacca. Odoi revenait alors plein d'envie mais touchait la balle juste devant Bacca. Le cuir entrait alors tout doucement dans la cage de Proto qui ne pouvait rien faire (0-1).

Bruges n'en avait pas assez. Il continuait d'appuyer sur l'accélérateur. Bacca faisait un centre magnifique de l'extérieur du pied vers Lestienne. Proto coupait bien l'angle et Lestienne dévissait sa frappe. A la 32e minute, Vazquez donnait une très bonne balle dans l'intervalle pour Bacca qui partait seul vers le but. Mais Odoi revenait et le mettait au tapis. En tant que dernier homme, il prenait une carte rouge logique. Fort de son avance aussi bien au marquoir qu'au niveau des joueurs présents sur le terrain, Bruges contrôlait la fin de cette première période assez aisément. Anderlecht semblait totalement amorphe et incapable d'inquiéter des Brugeois bien en place.

Anderlecht plus fort à 10 qu'à 11

John van den Brom faisait monter De Sutter au début de cette deuxième période. Anderlecht mettait directement la pression sur des Brugeois qui revenaient trop nonchalants des vestiaires. Le premier qui démontrait cet excès de confiance était Ryan Donk. Il laissait rebondir la balle dans le rectangle. Mbokani arrivait dans son dos et le défenseur hollandais shootait dans la poitrine de l'avant mauve. Verbist ne sifflait rien alors que le pénalty était flagrant.

A la 50e, Deschacht adressait un long ballon vers De Sutter. Le Flandrien déviait pour son compère Mbokani. Ce dernier recevait parfaitement la balle mais plaçait à côté. A l'heure de jeu, Proto passait à deux doigts de faire une bourde monumentale. Sur une frappe puissante mais très centrale de Lestienne, Proto laissait filer le cuir entre ses jambes. La balle touchait son talon et s'en allait mourir sur son poteau. Anderlecht réagissait directement. Tout d'abord De Sutter buttait sur Kujovic qui déviait du pied une belle tentative de l'avant anderlechtois.

Sur l'action suivante, Anderlecht égalisait. Sur corner, Donk et De Bock oubliaient Mbokani qui plaçait une tête plongeante hors de portée de Kujovic (1-1).

Anderlecht continuait alors à pousser et Bruges ne parvenait pas à sortir de la tête de l'eau. A l'image de son jeune défenseur De Bock qui prenait deux bêtes cartes jaunes, les joueurs de Garrido étaient complètement mis sous pression par des Anderlechtois revigorés depuis la pause et la montée de De Sutter. Les Mauves passaient même à deux doigts de remporter cette partie. Kouyaté (90e) et Mbokani (91e) rataient des occasions. A la 93e, Mbokani se voyait justement annuler un but pour une position de hors-jeu.

Bruges est complètement passé à côté de cette deuxième période mais n'a pas complètement cédé. Les Blauw en Zwart reviennent avec un point de ce déplacement et restent à cinq points du leader anderlechtois. Les cinq premiers se regroupent en tête du classement et se tiennent tous en cinq points. Seul Lokeren lâche un peu du lest et pointe à neuf points des Mauves. La suite de ces playoffs s'annonce aussi passionnante qu'indécise.