Division 1A

Union belge 1 - KV Malines 0. 

Le tribunal de l'entreprise de Bruxelles n'a pas ordonné jeudi l'arrêt de la procédure en cours contre Malines dans une affaire de tentative de fausser une rencontre de championnat, ainsi que le réclamait le tenant de la Coupe de Belgique. Mais pour Malines, débouté, ce n'est certainement pas la fin du match. "Le club va continuer ces prochains jours à se défendre avec la plus grande énergie contre les accusations du procureur, devant la chambre d'appel de la Commission des litiges", assure t'on en effet dans le camp sang et or.

"Le juge a estimé qu'il n'est pas (encore) prouvé que les droits de la défense de Malines ne sont pas respectés, ni par conséquent que le procès où il est mis en cause n'est pas équitable", constate Malines dans un communiqué" publié sur son site internet www.kvmechelen.be.

"Il pense en outre que l'urgence était relative, et ne justifiait pas son intervention, pour le moment du moins. Il a cependant rappelé à l'approche du verdict de la chambre d'appel de la Commission des litiges, que le procès doit être équitable, et respecter les droits de la défense".

"Le KV Malines souhaite demeurer serein par rapport à ce dossier, mais continuera à assumer sa défense avec la plus grande conviction, comme c'est le cas depuis l'ouverture des débats", poursuit le communiqué. "Il veut contraindre l'Union belge a respecter ses droits dans cette procédure disciplinaire. Il rappelle enfin n'avoir en rien pris part à une tentative de falsfication d'un match ou de la compétition, ou a toute autre action illégale. Il plaide donc plus que jamais et avec force, en faveur de son acquittement dans ce dossier "mains propres".