Division 1A

Peter Maes, l'ancien coach de Malines, de Lokeren et du Racing Genk, a une nouvelle fois été interrogé, après avoir déjà été interpellé puis inculpé en octobre dernier dans le sulfureux dossier du Footgate.

Privé de liberté mardi, il a été libéré sous conditions le lendemain. Sa compagne a elle été libérée directement après audition. Il s'agissait "d'établir le circuit suivi par des sommes d'argent relativement importantes potentiellement liées à des commissions occultes qu'aurait reçues Peter Maes", a précisé le parquet.

Et suite aux révélations de Dejan Veljkovic, l'agent au cœur de ce scandale, il apparaît que l'étau se resserre autour de l'ancien portier. Il aurait touché d’importantes rétrocommissions, notamment sur des transferts, selon un système de fraude fiscale bien huilé.

160.000 euros par an

Visé pour blanchiment d’argent, participation à une organisation criminelle et usage de faux, Peter Maes aurait perçu de généreuses rentrées par ce montage financier.

Selon nos confrères du Nieuwblad, il aurait ainsi pu dégager autour de 160.000€ supplémentaires par an. De l'argent qui n'était pas déclaré et qui, au total sur son passage sur le banc de Lokeren et de Genk, flirterait avec l'éloquent montant de près de 2,5 millions d'euros, d'après une source proche du dossier.