Francky Dury offrira le champagne, mais après le match contre Anderlecht

WAREGEM Avant l’entame de la saison, beaucoup d’analystes avaient placé Zulte-Waregem parmi les outsiders. “Après notre belle cinquième place la saison dernière, nous voulions conserver le noyau pour voir si nous pouvions encore nous améliorer tant sur le plan individuel que sur le plan collectif. Je pense que nous y sommes parvenus. Car le plus dur, c’est de confirmer et nous sommes occupés à le faire ”, juge Francky Dury.

Le coach est tellement satisfait qu’il a même promis de payer le champagne.

En fait, je l’avais promis, pour rigoler, à Franck Berrier s’il marquait contre Westerlo, ce qu’il a fait. Je tiendrai ma promesse. Mais nous ne boirons le champagne qu’après notre dernier match de l’année.

Perfectionniste, le mentor flandrien veut terminer celle-ci sur une bonne note. “Nous visions entre 32 et 35 points et nous en avons récolté 33 (NdlR : 30 depuis le retrait de Mouscron). Nous pourrons donc aborder le match contre Anderlecht sans pression. Ce qui ne veut pas dire que ce sera un match facile. Les Anderlechtois sont plus que jamais candidats numéro 1 au titre. Ils ont été très réguliers, ont très bien su digérer les conséquences du match contre le Standard et certains de leurs joueurs ont un très bon premier tour derrière eux. Il fallait être costauds pour revenir comme ils l’ont fait contre Gand.



© La Dernière Heure 2009