Au classement, Genk (41 points) est revenu provisoirement à deux unités des Brugeois (43 points) qui ont finalement validé leur titre de champions un peu plus tard dans la soirée. L'Antwerp reste 4e avec 32 points tout comme Anderlecht (3e).

Dès le coup d'envoi, Genk a fait comprendre qu'il n'avait pas l'intention de brader le match et a directement mis la pression sur la défense anversoise surtout via son flanc droit où Daniel Munoz etJunya Ito ont tenté à plusieurs reprises d'alerter Paul Onuachu. Les Limbourgeois ont quand même traîné avant de vraiment inquiéter Jean Butez. Et encore, sur un bon service d'Ito, Thorstvedt est arrivé en retard (12e).

Le rythme a baissé graduellement jusqu'à ce que l'Antwerp sorte légèrement de sa réserve. Les visiteurs ont commencé à mieux combiner et sur une action menée par Koji Miyoshi et Alexis de Sart, Martin Hongla s'est retrouvé isolé dans la surface adverse mais le Camerounais a trop hésité et Jhon Lucumi a bloqué son tir (28e). Alors que la rencontre avait trouvé son équilibre, Onuachu a propulsé le ballon vers Thorstvedt, qui a donné l'avance aux visités(43e, 1-0).

La seconde mi-temps a démarré en force avec le remuant Ito dont la frappe des 20 mètres a été repoussée par Butez dans les pieds d'Onuachu, qui a cédé le ballon à Thorstvedt (49e, 2-0). S'il comptait encore s'en sortir après un coup dur, l'Antwerp ne pouvait plus rien espérer, ses belles intentions à la reprise n'auront servi à rien. En plus, les Anversois avaient déjà ressenti à deux reprises le vent du boulet quand Thorstvedt a signé un hat-trick, encore sur passe d'Onuachu (64e, 3-0).

L'Antwerp a eu un sursaut via Dieumerdci Mbokani mais Maarten Vandevoordt a sorti au prix d'un solide réflexe le tir du Congolais (68e). Passeur à défaut d'être buteur, Onuachu a cédé sa place à Dessers (74e). Sur un service d'Ito, le nouveau venu a directement fêté sa montée au jeu (75e, 4-0).