En match avancé de la 3e journée de la Jupiler League, Genk n'a pas décroché sa première victoire de la saison face à Lokeren (0-0). L'homme de la rencontre a été Davino Verhulst, le gardien de Lokeren qui a tout arrêté. Au classement, Genk compte 2 points et Lokeren 4 soit 2 de moins que le Standard, Anderlecht, le Club Bruges et Westerlo.

Comme il fallait s'y attendre, Vossen a fait sa réapparition dans le onze de départ de Genk. Avec Boyo, il a formé un duo d'attaque très remuant. Bien soutenus par Okriashvili et Buffel, respectivement sur l'aile gauche et droite, les deux avants ont multiplié les attaques.

Paradoxalement, Lokeren a pris l'initiative alors qu'il s'est présenté à la Cristal Arena sans son attaquant Dutra, blessé. Cet effort waeslandien, avec le seul Ansah en pointe, n'a duré que cinq minutes. Dès la 6e, il n'y en a plus eu que pour Genk. Kumodzi a été le premier à alerter Verhulst. Le gardien a prouvé que Maes a bien fait de le préférer à Copa depuis le début de la saison. Verhulst a tout sorti notamment une reprise de la tête de Mboyo (15e), un envoi de Vossen (35e) et un coup de tête à bout portant de Kara (39e).

En deuxième période, Genk s'est montré moins pressant. Il a certes forcé 7 corners contre 5 pendant les 45 premières minutes mais il n'a cadré qu'un seul envoi que Verhulst n'a pas laissé passer.