L'effet psychologique a produit ses effets à Genk, qui s'est imposé 2-0 face à La Gantoise mardi lors de la 21e journée du championnat de Belgique de football. 

Le club limbourgeois s'est séparé lundi de Peter Maes, remplacé mardi par Albert Stuivenberg. Le Néerlandais, qui prendra l'équipe en mains à partir du 2 janvier, n'était pas encore sur le banc mardi. C'est l'entraîneur-adjoint Rudy Cossey qui dirigeait le Racing.

Le score était déjà acquis à la demi-heure. Nikos Karelis tirait sur le poteau gantois à la 17e minute. Le ballon restait en jeu et deux minutes plus tard, Thomas Buffel centrait pour Leon Bailey, qui remettait à Alejandro Pozuelo, qui ouvrait le score.

A la 25e, l'arbitre sifflait penalty pour une faute d'Andeson Esiti sur Buffel. Karelis se chargeait de botter le coup de réparation et de doubler la mise.

Genk renoue avec la victoire après avoir réalisé un 1/12 en championnat, le dernier succès limbourgeois en Jupiler Pro League datant de la 15e journée, le 19 novembre, face à Eupen (3-1).

Genk pointe au 9e rang du championnat avec 28 points. La Gantoise (32 points), qui concède une troisième défaite d'affilée, est 7e. Entre les deux clubs, on trouve le Standard, 8e avec 30 points. Les Rouches se rendent à Saint-Trond mardi soir (20h30) pour le dernier match de championnat avant la trêve.