Le Standard est en crise, cela n'aura échappé à personne. Surtout pas aux téléspectateurs de Malines-Standard qui ont assisté à la rébellion des supporters rouches à 3-0. Certains sont même montés sur le terrain pour aller s'expliquer avec les joueurs de façon assez virulente. 

De quoi poser la question de la sécurité des joueurs et des mesures à prendre pour éviter qu'un tel incident, qui aurait pu mal tourner, se reproduise. Pour Marc Delire, "les stewards ne sont pas payés. Et encore moins pour se faire taper sur la gu****. Et ce serait arrivé s'ils avaient essayé d'intervenir. Ce n'est pas possible de laisser des gens foutre le boxon comme ça pour une passion qui unit tout le monde."

Et le journaliste de proposer une mesure radicale: "Pour moi, les quatre ou cinq personnes qui sont montées sur le terrain et dont on a parfaitement vu le visage, il faut les interdire à vie d'un stade de foot."

Une phrase qui a fait réagir Stephan Streker: "M'enfin... 'à vie', je trouve ça absurde et ridicule..." commence-t-il avant d'être interrompu par Marc Delire: "Ta réaction est aussi absurde et ridicule".

Ce qui fera rire le scénariste belge, vexant visiblement Marc Delire qui s'est mis à caricaturer le rire de son collègue avant que Benjamin Deceuninck ne siffle la fin de la récréation. Ambiance...