A un peu plus de dix minutes du terme, Hans Vanaken avait reçu un carton rouge direct pour une semelle sur le capitaine d'Eupen, l'Allemand Andreas Beck. Le parquet de l'Union belge a proposé deux matches effectifs pour la faute, et 2.000 euros d'amende, et deux matches effectifs de plus pour des propos déplacés, assortis aussi de 2.000 euros d'amende, a communiqué l'Union belge lundi.

Les matches concernées seront les quatre premières rencontres de 2021, soit les déplacements à Saint-Trond le 10 janvier, au Beerschot le 17 janvier, ainsi que les venues d'Ostende le 20 janvier et de Genk le 24 janvier.

L'Union belge a également requis un match de suspension, et un match avec sursis d'un an, ainsi que 1.500 euros d'amede, dont 500 avec sursis, à l'encontre de Roman Yaremchuk, l'attaquant de La Gantoise.

La Gantoise, battue 1 à 0 Courtrai samedi, s'est retrouvée à dix dès la 22e minute à la suite du rouge direct reçu par l'Ukrainien pour un geste d'humeur sur Golubovic. Yaremchuk risque ainsi de manquer le déplacement au Beerschot le 10 janvier.

Le joueur et le club peut accepter la proposition ou la refuser, auquel cas le dossier sera transmis mardi au Comité disciplinaire de la fédération belge de football.

Le parquet a par contre décidé de renvoyer Maximiliano Caufriez (St-Trond) directement devant le Comité disciplinaire pour son exclusion à la 53e minute du match au Standard remporté 1-2 par les Trudonnaires.

Maximiliano Caufriez s'était rendu coupable d'un pied en avant sur Gavory.