Après presque trois semaines de pause, la Pro League reprend ses droits ce vendredi avec un duel entre La Gantoise et Courtrai. Dans un stade toujours à huis clos et alors que de nombreux joueurs du championnat ont été infectés au covid ces dernières semaines. Pour l'entraîneur des Gantois, Hein Vanhaezebrouck, il est "insensé" de devoir jouer au football malgré cette nouvelle vague.

"Aucun variant n'a autant contaminé que celui-ci. Mais cela, la Pro League et la Commission du calendrier ne l'ont pas compris", s'est-il plaint en conférence de presse, "ils répètent qu'il sera presque impossible de replacer les matchs. Ils se reportent aux détenteurs des droits télé, Eleven, qui veut alors que des rencontres se jouent un mardi à 14h. Ces gens doivent vivre dans un autre monde."

"Le covid est pour tout le monde et tout le monde doit s'adapter. Mais pour Eleven, cela ne vaut pas visiblement ! Que l'on joue les rencontres le soir à la même heure ! Personne ne regarde un match le mardi à 14h. C'est ridicule, et tout cela pour l'argent", a enchainé Vanhaezebrouck.

De plus l'ancien coach des Mauves estime que les nouvelles mesures mises en place par la Pro League vont favoriser encore plus de contaminations dans les clubs : "Selon moi, la santé passe avant tout et cela vaut également pour les autres clubs. Tout le monde est touché."

"Désormais la Pro League dit que les joueurs qui ont reçu leur dose booster ne devront plus se faire tester avant les matchs. Ma femme a reçu sa troisième dose mais elle est malgré tout bien malade. Elle peut donc contaminer et répandre la maladie", enchaine Vanhaezebrouck qui estime donc que des joueurs contaminés pourraient se trouver sur le terrain, "Deux de nos joueurs vaccinés seront absents mais ils auraient pu jouer si nous ne les avions pas fait tester. Contaminés et contagieux, cela ne peut quand même pas être le but ?"