Igor De Camargo s’est livré sur la lutte pour les PO1 et son avenir.

Igor De Camargo, l’attaquant de Malines, a évoqué dans Le Grand Debrief différents sujets.

La course aux playoffs 1

"On a pris un coup sur la tête samedi. C’était l’opportunité d’écarter Anderlecht. Ce n’était pas évident face à une équipe d’Eupen qui a refusé le jeu. On a montré depuis le début de la saison que l’on avait les qualités pour être dans le top 6. Ce n’était pas l’objectif de départ mais on serait déçu si on manquait les playoffs 1."

Son entraîneur, Wouter Vrancken

"Depuis son arrivée, il fait un travail formidable. Sa tactique colle aux qualités de notre noyau. À n’importe quel moment, on peut arriver dans la surface adverse. C’est quelqu’un qui positive et parle beaucoup avec ses joueurs."

Le groupe malinois

"Il est fantastique. On est capable de tourner directement la page quand une moins bonne chose se produit. Nous avons un effectif solide avec des bons jeunes comme Kabore et Vranckx. Ce dernier me fait penser à Witsel avec un autre style de jeu mais avec des caractéristiques semblables."

Son avenir

"Un retour au Standard ? Pourquoi pas s’il me le propose. C’est mon club de cœur. Avec Bruges, j’ai eu des contacts l’été dernier. J’ai parlé avec Philippe Clément mais je n’ai pas de regrets d’être resté ici. Je m’amuse très bien à Malines."

Le VAR

"L’arbitrage est moins bon à cause du VAR. Les arbitres se disent qu’avec l’assistance vidéo, ils vont pouvoir rattraper leurs erreurs. Cela les déresponsabilise. Pourquoi l’arbitre a besoin du VAR pour exclure Vanheusden samedi ? Cela enlève en émotions. Ce n’est pas mon truc."