C’est le Jour J. Ce mardi midi, le Standard comparaîtra devant la commission des litiges suite aux infractions commises par ses supporters à Charleroi.

Pour rappel, il y avait eu des jets de fumigènes et de pétards sur le terrain avant et pendant le match, ce qui avait engendré l’arrêt temporaire du match. Charleroi veut que le Standard écope d’une défaite par forfait. Selon les dirigeants carolos, l’arbitre aurait dû arrêter le match définitivement.

Du côté du Parquet, on estime que le Standard peut écoper d’un huis clos pour ces incidents.

Le Standard et la Famille des Rouches ont tenté d’éviter les poursuites en disant qu’un club ne pouvait pas être puni pour les fautes commises par ses supporters mais le Président du Tribunal de Première Instance de Liège leur a donné tort. Cependant, il faudrait que le Parquet démontre que le Standard a commis une faute. Le club a donc bon espoir d’être blanchi. Le verdict est attendu en début de soirée.