Lucide après la rencontre, Steeven Willems analysait les moments clefs de la victoire en terres brabançonnes. "La main ? Je sens que je touche le ballon, mais j’ai le bras le long du corps. Je ne vois pas comment j’aurais pu le mettre autrement. Tant mieux si le sort m’est favorable cette fois-ci", commentait le défenseur central. Au quart d’heure, le centre d’Aguemon a en effet percuté le bras du Carolo, qui se trouvait dans le rectangle, mais l’arbitre n’a pas bronché.

Il y a ensuite eu ce premier but encaissé en championnat, du pied droit de Xavier Mercier. "Le joueur vient de la deuxième ligne, c’est une situation difficile à gérer pour les défenseurs centraux. L’action intervient à un moment où on était moins bien ; c’était finalement mérité pour OHL. Il faudra corriger les positions en regardant les images. Peut-être que c’est au niveau de la communication qu’il faudra mieux faire", estimait Steeven Willems.

Le buteur local a évolué en faux 9 pendant une bonne partie de la rencontre, dans un rôle très différent de Thomas Henry, l’habituel pivot des Louvanistes, absent pour blessure.

Un rôle différent

"Le match n’a pas été facile, on s’y attendait. On avait bien analysé nos adversaires ; on savait qu’ils essayeraient de nous contrer. Il fallait faire attention à nos pertes de balle, en prévoyant toujours nos reconversions défensives."

Et l’égalisation locale est justement tombée sur un long ballon de Penneteau qu’aucun Carolo n’a disputé, puis une offensive locale très rapide.

Le gaucher, positionné comme défenseur central droit, a, de nouveau, rendu une belle copie. "Je dirais que mes deux premières prestations étaient plus abouties qu’à OHL. J’avais un rôle différent, avec beaucoup de joueurs dans les intervalles, notamment auprès d’Ilaimaharitra et de Gillet. J’éprouve du mal à évaluer ma rencontre, car je n’avais pas un adversaire direct. Vu la victoire et la prestation collective, c’est tout de même forcément positif."