"Je n’oublierai jamais ce moment. Le club, la police et les supporters ont vraiment bien organisé cela. L’enthousiasme de nos supporters est magnifique. On se rend compte à travers des situations ainsi que l’on va jouer un match spécial. C’est aussi pour ça qu’on fait ce métier." Irréguliers en championnat, les Genkois entameront les playoffs 1 à la quatrième place après leur défaite contre l’Antwerp la semaine dernière où ils ont concédé deux buts en fin de partie. À choisir, van den Brom préfère-t-il la Coupe à une deuxième place incertaine ? "En ce moment, je choisirai la Coupe car je veux gagner des prix et écrire l’histoire. Par contre, si vous me demandez si je préfère jouer la Ligue Europa ou la Ligue des Champions, j’opte bien évidemment pour cette dernière." 

Le Néerlandais doit également vaincre le signe indien. Mis à part un titre de champion avec Anderlecht en 2013, son palmarès est vierge malgré une carrière riche de plus d’une décennie. Il n’a jamais remporté une Coupe après avoir entraîné des équipes du calibre d’Anderlecht, d’Arnhem, d’Alkmaar ou d’Utrecht. "J’ai déjà perdu quelques finales par le passé. Je ne peux qu’augmenter mon taux de réussite", sourit-il. Pour atteindre son objectif, l’ancien technicien des Mauves peut compter sur son remuant ailier, Ito, qui était incertain.