Juste avant la fin du match, Courtrai a vu l'égalisation de Van den Bossche refusée pour hors-jeu. Immédiatement après, le quatrième officiel a accordé quatre minutes supplémentaires, au grand désarroi de Vanderhaeghe. L'entraîneur des Kerels avait espéré davantage et l'a fait savoir verbalement et avec des gestes à l'arbitre De Cremer, qui lui a donné un carton jaune. Mais comme Vanderhaeghe a continué à récriminer, l'arbitre l'a exclu.

Après le match, Vanderhaeghe s'est rendu dans le vestiaire de l'arbitre pour parler de son exclusion. Il n'était pas d'accord avec l'explication de De Cremer et a entamé la discussion, tant sur son carton rouge que sur le but refusé et le temps supplémentaire. Lorsqu'on a demandé à Vanderhaeghe de quitter le vestiaire, il a grogné contre De Cremer. "Vous êtes encore jeune et vous n'avez pas de personnalité", aurait avancé Vanderhaeghe.

Le parquet a demande une suspension de deux matches. "M. Vanderhaeghe n'en est pas à sa première sortie envers les arbitres. Il a un casier bien rempli", a déclaré le procureur fédéral Ebe Verhaegen. Si Courtrai n'est pas d'accord, Vanderhaeghe comparaîtra devant le comité disciplinaire mercredi.