Tout a commencé par un communiqué. Déclaration surprenante, et trop formatée pour être naturelle, de l'irréprochable capitaine Davy De fauw:  "J'ai discuté avec le club et dans l'intérêt du club il a été décidé de donner le brassard de capitaine à Hazard. Zulte Waregem va bénéficier de l'apport de Thorgan Hazard encore au moins un an. Cela peut aider à son développement. Evidemment, je vais continuer à remplir le rôle que je tenais ces deux dernières années au sein du club."

Loin de la sérénité apparente de cette déclaration, le vestiaire de Zulte Waregem est sans dessus dessous depuis cette annonce. Mbaye Leye a réaffirmé haut et fort, via son compte Twitter, qu'il ne tarderait plus à quitter le club de son coeur. Et selon Karel D'Haene, autre pilier du  Essevee, le capitaine déchu Davy De fauw aurait également fait part de sa volonté de quitter le stade arc-en-ciel.

À l'origine de ces bouleversements dans le club flandrien, d'ordinaire si tranquille, il y a Chelsea et John Bico, l'agent de Thorgan Hazard. Pour prolonger le bail du nouvel international belge, il était convenu - et ce dès les négociations, selon Patrick Decuyper, le CEO du  Essevee - que le petit frère d'Eden enfile le brassard autour du biceps. Une volonté des  Blues, qui voulaient responsabiliser le joueur, mais aussi de John Bico, si l'on en croit les déclarations de Decuyper à nos confrères du Laatste Nieuws.

Le quotidien néerlandophone va même plus loin. Selon eux, il serait également écrit noir sur blanc dans le contrat de Thorgan qu'il devient le tireur de penalties attitré, et doit prendre à son compte les corners et les coups francs, comme il l'a fait avec brio face au Lierse le week-end dernier. De quoi se mettre à dos les piliers du vestiaire que sont Leye et Berrier, tireurs attitrés depuis belle lurette.

Le vestiaire s'est donc révolté lorsqu'il a appris que le brassard quitterait Davy De fauw, leader naturel du groupe. Steve Colpaert s'est d'ailleurs exprimé au micro de Sporza, déclarant sans hésiter que  "Pour le groupe, Davy reste le vrai leader. Tout a été décidé au-dessus de nos têtes, sans nous consulter, et cela nous reste sur l'estomac."

Qui plus est, la nouvelle est tombée quelques heures avant la rencontre capitale face au PSV. Une manière d'expliquer la contre-performance d'un De fauw toujours exemplaire de régularité, et la transparence totale de Berrier, cantonné au flanc pour laisser les clés du jeu et les feux des projecteurs à...Thorgan Hazard?

Finalement, ces bouleversements dans le vestiaire profitent à tout le monde...sauf à Zulte Waregem, qui semble être le dindon de la farce dans la prolongation d'un prêt qui avait pourtant tout de la bonne affaire. Même le jeune international est maintenant dans une position délicate, bombardé leader du vestiaire du jour au lendemain.  "Pour notre nouveau capitaine, c'est aussi une situation difficile", reconnait d'ailleurs Steve Colpaert.

Après l'épisode rocambolesque du déménagement à Anvers et les multiples péripéties dans l'affaire Malanda, le  Essevee, et surtout ses joueurs et son entraineur, semblent une nouvelle fois dépassés par des décisions venues d'en haut ou d'ailleurs. Pas sûr que la rencontre face à Courtrai soit préparée dans la plus grande sérénité...

Et si Thorgan décidait de rendre le brassard? Decuyper est catégorique:  "Hazard est et reste notre capitaine pour le reste de la saison." Le retour du prodige au stade arc-en-ciel était visiblement à ce prix.