Un doublé de Michael Frey (61e, 83e) a assuré la 3e place de l'Antwerp (56 points). Le Beerschot, qui a ouvert la marque par Joren Dom (42e), reste dernier (16 points). Chez les visités, Brian Priske a choisi les onze noms attendus avec Ritchie De Laet de retour de blessure. Au Beerschot, il n'y a pas eu de surprise non plus puisque Felipe Avenatti et Wouter Biebauw étaient à nouveau opérationnels. Le gardien des Rats a directement rassuré son coach en intervenant promptement devant Koji Miyoshi, qui avait bénéficié d'une perte de balle de Mauricio Lemos (5e).

L'Antwerp a fait preuve de plus d'initiative lors de la phase d'envol mais c'était bien trop peu et surtout trop lent pour empêcher l'adversaire d'évoluer en rangs serrés. Par la suite, le Beerschot s'est montré plus régulièrement devant le but opposé et aurait même pu ouvrir la marque si Lawrence Shankland, qui avait planté sur place Dorian Desssoleil, avait cadré son tir (31e). L'attaquant écossais s'est toutefois rapidement racheté en trouvant dans les seize mètres Avenatti, qui a glissé le ballon à Dom (42e, 0-1).

Vu le manque de production offensive, le coach de l'Antwerp a remplacé à la pause Alhassan Yusuf par Manuel Benson (46e). Cependant cela ne tournait pas mieux derrière où Bataille a joué avec le feu en mettant un ballon en retrait trop court à Jean Butez, qui a soufflé le ballon in extremis sous le nez de Shankland (49e). Comme son équipe ne parvenait pas à se créer une opportunité, Priske a aligné un avant supplémentaire, Ali Samatta, à la place de Miyoshi (57e). L'Antwerp s'est alors relevé grâce à Frey, qui était au départ et à la conclusion d'une combinaison avec Michel-Ange Balikwisha (62e, 1-1). Peu après l'égalisation, certains supporters visités ont jeté des fumigènes sur le terrain, obligeant l'arbitre à réclamer un appel au calme via l'annonceur du stade (64e).

Irrités suite à l'égalisation, les Beerschotmen ont pris trois cartes jaunes coup sur coup et De Smet, déjà averti précédemment, a dû quitter le terrain (73e). Les temps étaient durs pour les Rats, qui ont été punis par Frey (83e, 2-1). Auteur de son 22e but, l'attaquant suisse reprenait par la même occasion la tête du classement des buteurs à l'Unioniste Deniz Undav (21 buts).