Les frasques de Didier Lamkel Zé cette semaine, qui s'est présenté avec un maillot d'Anderlecht à l'entraînement de l'Antwerp, pourraient bien lui attirer des ennuis. Le noyau dur des supporters anversois n'est pas réputé pour sa tendresse et certains fans lui ont par exemple conseillé de "faire attention à lui".

Par mesure de précaution, la police surveille donc la situation de près, comme l'a confirmé Willem Migom, porte-parole de la police anversoise, à nos collègues du Nieuwsblad. "Nous ne pouvons rien dire à ce sujet. Mais il est vrai que nous avons repéré des menaces à son encontre après les événements de ces derniers jours. Nous suivons donc la situation attentivement."

La police en a d'ailleurs informé le joueur camerounais en se rendant à son domicile mardi soir. "Nous ne sommes pas des gardes du corps mais nous prenons la situation au sérieux", a poursuivi Willem Migom, cette fois dans HLN.

Lamkel Zé a présenté ses excuses aux supporters de l'Antwerp.