L’Italie a annulé toutes compétitions sportives. La France et la Grèce ont décrété le huis clos pour les matchs de football (entre autres) suite à l’épidémie de coronavirus. 

L’Allemagne et l’Espagne commencent à l’envisager. Et chez nous ? “La Pro League va tout faire pour que les supporters puissent assister aux rencontres” , explique Stijn Van Bever, le porte-parole de la Pro League. Lundi, la cellule football s’est réunie avec le ministère de la Santé publique. Aucune décision n’a encore été prise, mais les clubs de Pro League sont tous convoqués jeudi à une réunion d’information. 
Le virologue Marc Van Ranst, grand spécialiste de la question, sera présent pour répondre aux questions des clubs. Aucune décision ne devrait donc être prise avant jeudi quant à un éventuel huis clos dans les stades. 
La Pro League estime que des mesures intermédiaires existent entre celles du week-end passé et le huis clos. “Mais on ne prendra aucun risque, la sécurité primera. La décision d’un éventuel huis clos pourrait tomber tard ? Oui, mais c’était aussi le cas avant la tempête début février  (NdlR : 24  h avant les matchs).