Ce mercredi, la CBAS donnait raison à Waasland-Beveren dans sa plainte contre la décision rendue par l'Assemblée générale de la Pro League le 15 mai dernier. Celle-ci envoyait le club en division 1B sans disputer la 30e journée de phase classique.

Le conseil d'administration de la Pro League s'est réuni ce jeudi, recevant au passage de la part de ses avocats une analyse de la sentence prononcée par la CBAS. "Après un fructueux échange de vues, le management a été chargé de préparer une note détaillée à l’intention du Conseil qui se réunira à nouveau ce lundi et prendra ensuite une décision préalable à la convocation d’une Assemblée Générale", annonce un communiqué reçu ce jeudi en fin d'après-midi.

Nos confrères du Nieuwsblad affirment de leur côté que toutes ces procédures ne changeront pas le sort de Waasland-Beveren: lors de la prochaine assemblée générale, les décisions de la réunion du 15 mai seront probablement réaffirmées. La CBAS n'a pas annulé la décision du 15 mai, elle a simplement critiqué la manière dont celle-ci a été prise. L'exemple de la Ligue 1 ne devrait pas aider Waasland-Beveren: le PSG a été sacré champion sans que Toulouse et Amiens ne puissent défendre leurs dernières chances de maintien. Là aussi, des procédures avaient été engagées par les deux clubs. En vain.