Le CEO de la Pro League a réagi sur les réseaux sociaux à l'annonce faite par Vincent Van Quickenborne (Open VLD) et relayée par les médias belges lundi. Le ministre de la Justice s'est engagé à lutter contre les dépendances au jeu, comme le prévoit l'accord de gouvernement, et a élaboré une proposition qui restreint fortement la publicité sur les jeux d'argent. S'il passe, ce nouvel arrêté royal devrait entrer en vigueur à la fin de l'année.

Une annonce qui a fait réagir le monde du football. "Cette proposition - sans consultation - coupe plus de 12% des revenus de sponsoring à un moment où nos clubs perdent plus de 100 millions d'euros", a estimé Lorin Parys qui demande une consultation "urgente".

Lorin Parys estime que la Pro League avait pris ses responsabilités déjà. "En tant que secteur du football, nous avons été les premiers à conclure un accord strict avec le gouvernement pour limiter la publicité sur les jeux d'argent et éviter le risque d'addiction qui selon Sciensano existe pour 0,9% de la population", a écrit encore le CEO de la Pro League qui représente les 24 clubs de D1A et D1B en Belgique.