Alors que des clubs comme Genk (7 cas), Ostende (7), Eupen (6) et Bruges (6) sont actuellement fortement touchés par le variant Omicron, la Pro League se prépare à une reprise qui pourrait être chahutée. Il a déjà été décidé que tous les joueurs et membres des staffs devront passer un test PCR deux jours avant le match de reprise (week-end des 14-15-16 janvier), vaccinés ou non, histoire de minimiser le risque de contaminations croisées entre noyaux.

Comme annoncé par le "Nieuwsblad" et confirmé par nos soins, une assemblée générale virtuelle a été ajoutée à l'agenda, lundi, à l'initiative de la Pro League. L'objet de la réunion: proposer qu'un match puisse à nouveau être remis si de nombreux cas touchent une équipe, ce qui n'était plus prévu ces derniers mois. Le plafond à ne pas dépasser proposé aux clubs sera à nouveau celui de 7 cas positifs, comme en 2020.

Reste à voir ce que les clubs décideront. Le calendrier est déjà bien chargé, mais il reste deux ou trois cases libres en cas de match remis.